Virements bancaires à la découpe

Vu à la Banque Postale, ce matin.

Bureau de Poste principal, là où le client a ses comptes (d’entreprise & privés).

Il voulait faire un virement de 14 000 euros (Banque Postale vers Banque Postale).

Il explique que, via Internet, et à la différence d’autres fois, on lui dit qu’un virement journalier est plafonné à 7 000 €, puis une fois l’opération engagée, le plafond devient 4 000 € !

Alors il s’est déplacé pour effectuer le virement au guichet de l’agence où sont « gérés » ses comptes…

Le guichetier lui explique qu’il est plafonné par l’informatique (elle a bon dos), et qu’un virement est limité à 3 000 € !

Le client, médusé, insiste…

On lui propose de faire 5 virements… (4 de 3 000 €, et 1 de 2 000 €)

Interloqué, il demande si cela sera échelonné sur 5 jours…

Le guichetier bafouille et dit que normalement non, ça devrait passer le même jour (curieux), mais que ça va leur prendre du temps au guichet.
Il ajoute que, toujours « normalement », l’argent devrait arriver lundi ou mardi, car il y a le week-end.
(Vous savez tous que la Convention collective des ordinateurs leur interdit de travailler le samedi, le dimanche et les jours fériés, surtout dans le domaine bancaire)

Une façon comme une autre, de plus en plus fréquente, de bloquer l’argent des clients, allez savoir pourquoi !

Rappelons que tout virement, même anciennement dit « national », est maintenant un virement européen SEPA.

Le délai maximum est d’un jour ouvré maximum…

Un virement inférieur à 50 000 euros vers un autre pays de l’espace SEPA (hors Suisse) coûte le même prix que si ce virement était à destination de la France.

Le plus souvent, pour les particuliers, ces virements sont gratuits si faits par Internet (voir tarifs et convention de compte).

Il suffit d’utiliser IBAN+BIC (n° de compte international + Code banque).

Mais les banques font tout en France pour freiner les virements SEPA, même pour les professionnels…

Quant à notre client, il a tellement râlé, que l’on est allé chercher le responsable du Bureau de Poste qui, par une simple signature, a permis d’effectuer l’opération en une seule fois !

© AntiAbus.fr (2012)